Activités culturelles·Avancé·Expression écrite

Nutrition et alimentation

Première réflexion sur l’alimentation de nos élèves de niveau avancé :

Au cours de ces derniers jours, on a parlé au cours de français de nourriture, alimentation et habitudes alimentaires. Toutes ces informations m’ont fait réfléchir et, maintenant, je voudrais vous raconter quelles sont mes habitudes alimentaires et, surtout, les aspects que je dois améliorer.

Tout d’abord, on a fait référence à la pyramide alimentaire. Comme vous le savez déjà, cette figure représente une hiérarchie dans les familles d’aliments dans le but d’énumérer une alimentation équilibrée. Après avoir analysé cette pyramide, je me suis rendu compte qu’il y a certains aspects que je dois changer. En premier lieu, selon la pyramide, il faut limiter la consommation de sucre et de produits sucrés et, pour le moment, je ne le fais pas vraiment. Par ailleurs, on doit prendre deux à quatre parts de lait ou produits laitiers à chaque repas. Pourtant, je n’en prends qu’un ou deux par jour, parce que je n’aime pas le lait, En outre, j’ai découvert que ma consommation de fruits et de légumes est un peu insuffisante, car il est conseillé de manger au moins cinq parts par jour.

Mais, d’un autre côté, il y a certaines recommandations que je suis à la perfection. Par exemple, je bois au moins 1,5l d’eau par jour. D’ailleurs, ma consommation de céréales et dérivés, ainsi que de la viande et du poisson est adéquate.

Concernant l’alcool, d’habitude, je ne bois de boissons alcoolisées, au maximum, je prends une bière avec mes amies une ou deux fois par semaine. C’est vrai que, quelques fois, quand je fais la fête, je consomme un peu plus d’alcool, mais il s’agit d’une exception.

Quant au lieu pour faire les acahts, je pense que si on veut acheter des produits frais comme la viande, le poisson, les légumes ou les fruits, c’est une meilleure option d’aller au marché. A mon avis, la qualité de ces produits est meilleure. D’autre part, je crois que les supermarchés ont beaucoup d’avantages comme la grande variété de produits, les horaires d’ouverture ou les réductions qu’ils offrent.

Au sujet de cuisinier, je dois admettre que je ne sais pas le faire, ou seulement certains plats très simples. Dans l’avenir, j’aimerais bien apprendre parce que je pense qu’il s’agit d’une activité très intéressante.

A propos de manger bio, je pense que c’est une tendance qui a gagné beaucoup de popularité au cours de ces dernières années. Les personnes se tournent vers ce genre d’alimentation parce qu’elles sont à la recherche d’une vie plus saine. Ces aliments ne contiennent pas de pesticides et autres produits chimiques. Par ailleurs, ils possèdent plus de goûts et de saveurs. Néanmoins, manger bio coûte en moyenne plus cher que les produits conventionnels, et les produits bio sont aussi plus difficiles à trouver. En ce qui me concerne, je suis pour l’alimentation bio, car je suis convaincue qu’elle est plus avantageuse pour nous. Chez mes grands-parents, il y a un jardin potager où nous cultivons des pommes de terre, des haricots, des poivrons, des tomates, des petits pois, des oignons, des choux et des autres fruits et légumes. On les cultive d’une façon traditionnelle.

Comme dernier point, je voudrais parler de la santé et des problèmes liés à l’alimentation. Une alimentation trop grasse et trop sucrée, ainsi qu’un manque d’activité physique peuvent compter parmi les facteurs à risque. En général, la conséquence la plus évidente de la mauvaise nutrition est l’obésité et le surpoids. Il faut souligner que les personnes en surpoids ou obèses augmentent considérablement leur risque de maladie cardiaque, de diabète ou même d’accident cardiovasculaire. Il est important de remarquer aussi des autres maladies comme l’anorexie et la boulimie. L’anorexie et la boulimie affectent plus les filles et les femmes que les garçons et les hommes. Avec les années, le modèle de beauté est devenu de plus en plus mince, voire maigre. Les médias contribuent à véhiculer plusieurs clichés et normes qui font pression sur les femmes et les poussent souvent à suivre des régimes néfastes pour la santé. Il est possible de prévenir ou de guérir les maladies liées à l’alimentation par un changement d’habitudes alimentaires et de mode de vie. Les professionnels de la santé peuvent et doivent agir au quotidien contre ce phénomène, en divulguant le plus largement possible des conseils diététiques adaptés : promotion d’une alimentation principalement végétale, augmentation de l’activité physique, arrêt du tabac, etc. Personnellement, je ne donne pas trop d’importance à mon aspect physique, et je ne suis pas obsédée par mon poids ; mais j’admets que notre société est de plus en plus superficielle, et cela contribue à augmenter les cas d’anorexie et de boulimie.

Pour finir, j’ai trouvé ce sujet très intéressant, et il m’a fait beaucoup réfléchir. C’est vrai qu’aujourd’hui, nous sommes trop stressés, mais on doit essayer de faire attention à notre alimentation pour ne pas avoir des problèmes de santé à l’avenir. Pour ma part, j’essayerai de changer mes habitudes pour amener une alimentation non seulement plus équilibrée, mais aussi plus saine.

Rocío Nuñez Dìaz

Publicités

Une réflexion au sujet de « Nutrition et alimentation »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s