Avancé·Basique·Expression écrite·Intermédiare

Conseils pour l’expression écrite

Les règles à respecter :

  • Il faut respecter le nombre de mots. Ex : le chien = 2 mots; l’hôtel = 1mot; c’est-à-dire = 1 mot
  • Il faut respecter la forme demandée : e-mail, lettre, récit ou sujet de type argumentatif
  • Il faut respecter la concordance des temps.
  • Faites des paragraphes, mais on saute une ligne seulement quand on change d’idée, pas au milieu d’un raisonnement.
  • Pour les sujets de type argumentatif, la conclusion doit répondre à l’introduction.
  • Il ne vaut mieux pas rajouter une idée de dernier moment si vous n’avez pas de place cohérente pour la mettre.

Réfléchir avant d’écrire

Avant de vous lancer dans la rédaction, prenez le temps de réfléchir à ce que vous allez écrire. Posez-vous des questions du type : « Qu’est-ce que je veux dire ? Comment ? Dans quel ordre ? »

La méthode :

  • Utilisez votre brouillon ! Notez le vocabulaire et les structures que vous connaissez et qui pourront vous aider à traiter le sujet.

  • Relater une expérience personnelle n’est pas toujours évident, vous risquez de manquer de moyens linguistiques pour l’exprimer. N’hésitez pas à inventer une anecdote à partir du vocabulaire dont vous disposez !

  • Il faut faire un plan de vos idées pour le sujet de type argumentatif, ou un plan du déroulement de l’action pour un récit. Classez vos idées, enrichissez les d’exemples et de détails.

  • Rédigez votre introduction au brouillon.

0dd82202dc1a59267854fb90e4e6f7b4

Faites simple

Pas de phrases trop longues. « Plus de deux lignes pour une même phrase, c’est trop ! »

Évitez le bla-bla… Adoptez un style simple et un vocabulaire précis. N’employez pas de termes dont vous ne maîtrisez pas parfaitement le sens, au risque de confusions et de contresens. Quant aux répétitions, évitez-les en enrichissant votre vocabulaire de synonymes.

Mettez-vous à la place de votre lecteur

Quand vous prenez la plume, demandez-vous toujours si ce que vous dites est compréhensible par quelqu’un d’autre que par vous-même. Autrement dit, êtes-vous clair ?

Relisez le texte: les incohérences, fautes de grammaire et d’orthographe, vous sauteront aux yeux.

Soigner la présentation et l’orthographe

Bien écrire, c’est aussi écrire lisiblement et proprement. La présentation d’une copie intervient aussi dans la compréhension. On peut ainsi avoir le sentiment qu’une copie est mal écrite, ou qu’une pensée n’est pas assez structurée, tout simplement parce que la lecture n’en est pas fluide. »

Attention également à la ponctuation, elle peut changer le sens d’une phrase. Rappelez-vous enfin que « le style écrit est plus soutenu que le style oral ».

Seule solution ? Soigner la présentation, la ponctuation et l’orthographe.
1d4515ddf4ea6dc5db0673390809520b

Révisez aussi : structure et formules de politesse pour écrire une lettre de réclamation

structure d’une carte postale pour les niveaux plus basiques

les connecteurs logiques pour donner cohérence et cohésion a vos textes

Avancé·Expression écrite·Grammaire·Intermédiare

Les connecteurs logiques

Liste de connecteurs                  Liste plus complète

Théorie et exercices :            Intermédiaire                 Avancé

connecterus

Exercice 1                           Exercice 2                           Exercice 3

Exercice 4                            Exercice 5                           Exercice 6

Exercice 7                   Exercice 8                         Exercice 9                    Exercice 10

connecteurs argumentation-1

Exercice 1                                              Exercice 2

Avancé·Grammaire·Intermédiare

La nominalisation

De l’adjectif au nom :

adjectif

Exercice 1                                   Exercice 2

Du verbe au nom :

Exercice 1                    Exerice 2                   Exercice 3                       Exercice 4

verbes

Exercice 1             Exercice 2              Exercice 3           Exercice 4            Exercice 5

Transformez en titres :

Faits divers              Politique              Social                 Économie              Culture

Avancé·Expression écrite

Commentaires sur ma nutrition

Voici la dernière réflexion de nos élèves :

Je n’avais jamais pensé à la manière de me nourrir, c’est depuis que je vieillis que j’y pense. En raison des maladies liées à la nutrition, Je me pose des questions sur ma manière de me nourrir.

Qu’est-ce que je mange ?

J’achète mes aliments au supermarché qu’il y a près de chez moi ; c’est pour cela que d’habitude je mange du poisson, des légumes verts ou secs, et une ou deux fois par semaine, je mange de la viande de porc. Quand j’ai de l’argent, je cuisine pour ma famille des fruits de mer. Je n’oublie pas le lait, le pain et les fruits de toujours.

J’ai eu l’occasion de constater grâce à internet que je suis en train de suivre la diète atlantique. Selon la Fondation pour l’Etude de la Diète Atlantique (FEDA), c’est une diète saine. Je reste calme parce que c’est la seule manière que je connais de me nourrir.

Quand est-ce que je mange ?

Pendant ma jeunesse, je mangeais trois fois par jour et j’employais mon énergie à bouger. Pour le moment, mon activité est plus douce et je mange moins de quantité qu’avant. Je mange cinq fois par jour : petit-déjeuner, déjeuner et dîner et je fais deux petites pauses le matin et soir pour goûter des infusions avec des biscuits.

En cherchant des informations sur internet, je suis restée étonné puisque la Société Espagnole de Pharmacie Communautaire (SEFAC) conseille de laisser passer plus de trois heures entre les repas. Cette société donne une raison très convaincante en disant que si on laisse passer plus de trois heures entre les repas, l’organisme peut interpréter qu’il y a une « pénurie alimentaire ». Au moment où notre corps détecte le manque d’aliments, il réagit en brûlant moins de graisses pour les accumuler.

En guise de conclusion, employez la diète atlantique avec modération.

Joaquín.